Orchidées Blanches

Sécher des fruits pour surmonter le handicap

Le Centre Orchidées Blanches à Madagascar encadre plus de 120 personnes en situation de handicap mental. En collaboration avec le CEAS, ses responsables souhaitent offrir la possibilité aux personnes handicapées de s’investir dans une activité lucrative, valorisante et qui respecte l’environnement. Dans le cadre d’un projet de 2 ans, un atelier de séchage de fruits et légumes sera ainsi construit. Les résidents seront formés et encadrés, afin qu’ils puissent s’épanouir et dégager des revenus pour le centre.

Dans la capitale malgache, le Centre des Orchidées Blanches accueille plus d’une centaine de personnes en situation de handicap. Depuis quarante ans, les responsables de cette structure s’investissent pour intégrer les résidents dans le monde professionnel. A cette fin, ils ont créé un atelier de fabrication de craies ainsi qu’un jardin potager. Ces activités ne permettent cependant pas de dégager des revenus substantiels pour le centre. En 2015, ses responsables se sont approchés du CEAS pour mettre sur pied un atelier de séchage de fruits et légumes au sein de la structure.

Il faut savoir que les personnes en situation de handicap comptent parmi les plus discriminées et les plus pauvres à Madagascar, le handicap mental étant considéré comme tabou. Marginalisés, les personnes handicapées n’ont ainsi que peu d’occasion de s’insérer économiquement et socialement. De surcroit, moins de 10 % des enfants handicapés sont scolarisés. Le manque d’éducation freine leur insertion sociale une fois adulte. C’est pourquoi le centre médico-éducatif des Orchidées Blanches mise sur la création d’opportunités d’intégration, par les compétences professionnelles.

Résultats attendus

Dans un premier temps, il s’agira de construire un bâtiment capable d’accueillir l’activité de séchage. Cette sécherie comprendra tous les espaces nécessaires au traitement et à la transformation des fruits et légumes : lavage, coupage, séchage, mise en paquet par exemple. Sa conception permettra de respecter des normes d’hygiènes scrupuleuses. Le personnel encadrant ainsi que des résidents seront formés, afin qu’ils acquièrent les connaissances nécessaires à la mise sur le marché de produits de qualité, à même de générer des revenus pour le centre. Dans ce but, ils seront notamment accompagnés dans leurs démarches commerciales et marketing. Les résidents du centre trouveront ainsi une activité valorisante, apte à développer leurs compétences socio-professionnelles.