Madagascar

Une barrière verte pour garantir l’eau potable

- Terminé - Reboisement par la culture et la valorisation de vétiver

Ouverture imminente d'un centre de formation pour artisans à Madagascar

Pour mener à bien notre volet de promotion des énergies renouvelables à Madagascar, nous avons dû nous résoudre à investir dans la construction d’un atelier de recherche et formation. Toutes nos tentatives pour trouver une infrastructure existante se sont en effet révélées vaines.

Composée d'un atelier de menuiserie et de soudure, cette installation a été mise en place à quelques kilomètres de Antananarivo grâce à la collaboration de professionnels retraités du canton de Vaud. Dans les semaines qui viennent, ce centre sera officiellement inauguré et pourra accueillir ses premiers stagiaires.

"Pico-centrales" hydroélectriques

A Madagascar, le CEAS a introduit des pico-centrales hydroélectriques. Peu encombrantes et bon marché, ces installations produisent 300 watts d'électricité, moyennant une hauteur de chute d'eau de seulement 1.5 mètres. Dans un pays ou moins de 20% de la population dispose d'électricité (moins de 2% en zone rurale), ces icrocentrales sont une aubaine pour la population.

Projet de micro-centrales hydroélectriques

Pays : Madagascar

Région : Centre

Bénéficiaires : Artisans et populations rurales

Coût : CHF 100'000.- / année

Durée : 3 ans

Objectifs :

Donner les capacités aux artisans locaux de proposer des solutions simples pour satisfaire aux besoins en énergies des populations rurales de l'île. (électricité, chauffage notamment)

Syndiquer le contenu