Combattre la malnutrition des mères et des enfants


La région du Bongolava, sur les hauts plateaux malgaches, connait un niveau de malnutrition chronique de plus de 50 %. Résultat : un enfant de moins de 5 ans sur deux souffre d’un retard de croissance. Cette situation préoccupante a convaincu le CEAS de s’allier à l’ONG internationale Action Contre la Faim (ACF) en vue de proposer des solutions pour réduire ce fléau. Décrite dans nos éditions passées, la phase pilote de ce projet a donné naissance à une stratégie d’actions ambitieuse appelée FAR’IN.

 

 

Soutenez nos projets à Madagascar en trois clics sécurisés
Une phase pilote convaincante

La phase préliminaire du projet a permis de récolter des données spécifiques pour valider et adapter l’approche à privilégier. Les études de terrain ont confirmé la gravité du problème de malnutrition, particulièrement chez les mères et les enfants. Lorsque l’on sait que les 1’000 premiers jours de vie d’un enfant sont décisifs dans son développement, il semble évident qu’il faut miser sur l’alimentation des nouveau-nés et des bébés. Une des premières étapes fut ainsi d’élaborer de recettes de farines permettant d’apporter les nutriments nécessaires aux nourrissons. Cinq formules réalisées à partir de produits agricoles disponibles ont été approuvées et pourront être fabriquée de façon simple et autonome par les jeunes mamans. Des formations sur l’utilisation de matériel d’agro-transformation assureront aussi une meilleure autonomie alimentaire des habitants de ce territoire.

Un programme ambitieux

Le projet ambitionne ainsi de contribuer à la diminution de la malnutrition de 13’587 femmes et enfants dans la région. A la fois curatives et préventives, les activités de Far’In seront prises à leur compte par les bénéficiaires elles-mêmes : ce sont elles les vraies actrices de changements. Des groupements de 10 à 20 femmes, constitués principalement des femmes enceintes ou allaitantes et de jeunes mères ont ainsi été créé lors de la phase pilote. Ces dernières se réunissent régulièrement à des fins de formation et d’échange en matière de santé et de nutrition. Chaque groupe est constitué d’une mère leader qui est chargée de relayer les enseignements et les messages clés du projet, tirés de l’expérience d’ACF. Ces femmes jouent ainsi un rôle d’ambassadrices pour la diffusion de bonnes pratiques nutritionnelles. Des associations paysannes se sont aussi constituées. Ce sont elles qui font la promotion de nouvelles techniques agroécologiques à l’échelle familiale grâce à des parcelles de démonstration et d’expérimentation. Ces parcelles offrent la possibilité de cultiver des produits diversifiés qui seront intégrés aux farines. Les volontaires sont ensuite encouragé.e.s à utiliser ces techniques sur leurs propres parcelles familiales.

Ce projet conjugue ainsi les savoir-faire d’ACF en matière de nutrition mère-enfant et l’expérience du CEAS en agroécologie et transformation des fruits les légumes. En mettant directement dans les mains des ménages les outils qui leur permettront de se sortir de la malnutrition, nous souhaitons leur donner une chance d'améliorer durablement leur niveau de vie.

Appel aux dons

Le projet prévoit la plantation de 100'000 arbres. Le coût de 1000 plants s’élève à CHF 79.- environ. Avec votre aide, nous réaliserons ce projet !

TWINT Montant personalise FR

Restez informé !

Soyez les premiers à recevoir des informations sur nos projets

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Suivez-nous et likez-nous; merci

Site réalisé avec le soutien de

Nous soutenir

  • CEAS – Centre Ecologique Albert Schweitzer
    Rue des Beaux-Arts 21
    CH-2000 Neuchâtel

  • CPP 20-888-7

2022 © Centre Ecologique Albert Schweitzer Suisse
powered by IdealPC Sàrl