Un forage pour tout un village


Contribuer à un accès durable à l’eau potable et à la sécurité alimentaire représente l’un des principaux défis que s’est lancé le CEAS. Dans le village burkinabè de Pibsé, les élèves et les maraîchers souffrent des dysfonctionnements de leur puits. Allié à l’association Morija, le CEAS veut leur venir en aide en réhabilitant le forage de l’école et en en construisant un second. Cependant, afin de voir le jour, ce projet nécessite encore des soutiens financiers.


Appel aux dons
L’école primaire de Pibsé

A Pibsé, au centre du Burkina Faso, se trouve un forage permettant de puiser de l’eau potable nécessaire au village, et tout particulièrement aux élèves de son école primaire. Malheureusement, ce forage subit de fréquentes pannes. Leurs conséquences sont multiples : limitation de l’accès à l’eau potable, impossibilité d’exploiter la cantine scolaire, ou encore contraction de maladies. En vue de contribuer à un accès durable à l’eau potable et à la sécurité alimentaire des 350 élèves, de leurs familles et de leurs enseignants, il est prévu de réhabiliter le forage de l’école. Notre action permettra en outre d’en renforcer la gestion et d’aménager un jardin pour l’école. Des cours de sensibilisation concernant les questions d’hygiène et d’assainissement sont également planifiés.

Une pompe photovoltaïque pour le quartier de Silmisin

Dans le quartier voisin de Silmisin, la pratique de la maraîchéculture est difficile durant les 8 à 9 mois de saison sèche. En cause : la distance à parcourir et le temps mis par les femmes et les enfants pour aller chercher de l’eau au puits de l’école. Les dysfonctionnements de ce dernier rendent cette recherche d’eau encore plus pénible et limitent la possibilité d’exploiter des superficies significatives. Pour pallier à cette situation, le CEAS coordonnera la construction d’un nouveau forage muni d’un système de pompage solaire ainsi que l’installation de deux réservoirs pour faciliter l’accès à l’eau des ménages, des maraîchers et des jardiniers du quartier. De plus, il appuiera la mise en place d’une association des usagers de l’eau locale afin que cette précieuse ressource soit gérée durablement.

Pourquoi y croire ?

Réhabiliter le forage de l’école ? C’est bien. En assurer l’entretien et la maintenance à travers un suivi sur le long terme ? C’est mieux. C’est pourquoi nous accordons une importance primordiale à la sensibilisation des enseignants et des enfants sur le sujet. Aussi, en plus de nombreux acteurs locaux motivés, le CEAS s’alliera à l’organisation suisse Morija, dont l’objectif est d’aider les populations vulnérables. Enfin, ce projet se veut cohérent avec les politiques nationales actuelles et futures en matière d’éducation, d’environnement, de santé, d’hygiène et de nutrition.

Appel aux dons

Pour des questions de rationalisation des déplacements et de suivi, le projet ne verra le jour qu’une fois son financement acquis. C’est pourquoi nous avons encore besoin de soutiens. Un don de 50.- suffit à l’aménagement de 25m2 du jardin scolaire. Merci grandement d’avance !

 

Restez informé !

Soyez les premiers à recevoir des informations sur nos projets

Suivez-nous et likez-nous; merci

Site réalisé avec le soutien de :

Nous soutenir

  • CEAS – Centre Ecologique Albert Schweitzer
    Rue des Amandiers 2
    CH-2000 Neuchâtel

  • CPP 20-888-7

2020 © Centre Ecologique Albert Schweitzer Suisse
powered by IdealPC Sàrl